Courtiser

Courtiser, quel verbe étrange ! Que peut-il encore signifier en ce XXIe siècle déjà bien entamé, à l’heure d’adopteunmec et de tinder ? Il renvoie à une autre expression tout aussi surannée, faire la cour, ainsi qu’à l’amour courtois que célébraient les troubadours. Il sous-entend bien sûr que c’est à l’homme de faire la conquête de la femme, d’établir des stratégies, comme les oiseaux mâles qui se parent de couleurs vives, qui construisent des nids ingénieux, comme le cerf qui pousse son brame dans les bois à l’automne. Et la conquête implique la possession, dans notre monde phallocratique, mais ceci est une autre histoire.

Comme chez les oiseaux, elle peut passer par des cadeaux : de petits objets brillants, ou de la nourriture, restaurant étoilé ou pizza partagée sur les marches d’un escalier à l’heure du déjeuner. Depuis longtemps l’homme a abandonné le chant comme arme de séduction, mais il tresse les mots selon son talent, depuis le lourdingue « Mademoiselle, vous êtes charmante » jusqu’au poème immortel, passion, orages et firmaments étoilés à tous les étages.

On peut aussi envoyer sa teub en DM.

Sur une contrainte des Oulimots.

Restaurant, escalier, étage, pizza, charmante, déjeuner, courtiser, séduction, mots.

Tous les textes sur le blog de Popins : https://popinsetcris.wordpress.com/2018/09/01/1-09-une-contrainte-a-courtiser/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :